La sémantique dénotationnelle

la-semantique-denotationnelle.jpg

La sémantique dénotationnelle fait partie des approches facilitant la formalisation de la signification d’un programme à l’aide des mathématiques. Elle s’affiche, ainsi, à côté de la sémantique axiomatique et celle opérationnelle. Mise au point par Christopher Strachey et Dana Scott, cette discipline fait appel à des techniques de programmation fonctionnelle. Elle facilite la description des langages informatiques, des programmes ainsi que des architectures. À noter que les mathématiques utilisées dans le cadre de la sémantique dénotationnelle s’insèrent parmi la théorie des domaines.

Principes généraux de la sémantique dénotationnelle

La sémantique dénotationnelle est une approche offrant à l’utilisateur l’occasion de conférer un sens à un programme informatique. Ainsi, il n’a qu’à jouer sur une fonction mathématique. La sémantique dénotationnelle se distingue des sémantiques opérationnelles par le fait qu’elle procure du langage avec des plus fortes propriétés structurelles. L’on peut citer, à titre d’exemple, la compositionnalité. Dans ce cas, la sémantique dénotationnelle de la séquence de deux programmes est basée sur la composition de leurs propres sémantiques.

Les constituants de ce type de sémantique

La sémantique dénotationnelle permet à l’utilisateur de spécifier les significations de tous les éléments d’un langage à partir des fonctions destinés à transformer l’état su programme. Dans la sémantique dénotationnelle, les constituants sont presque les mêmes que ceux de la sémantique opérationnelle. Leur différence réside au niveau du fait que a=1 ; b=1. À noter que cette sémantique apparaît sous de nombreuses variantes, dont la sémantique dénotationnelle par continuation fait partie des plus utilisées. Elle est basée sur l’association de la sémantique avec une fonction en vue d’une transformation de la continuation de la machine une fois le programme exécuté.
La sémantique dénotationnelle reste spéciale par la compositionnalité. Avec cette sémantique, la dénotation d’un programme s’obtient par le biais de l’association des dénotations de tous ses constituants.